Le domaine

Même s’il le métier de vigneron est déjà bien ancré dans les racines de la famille PARIS depuis plus longtemps encore, c’est avec Marcel Paris, né le 26 octobre 1895, que les bases du domaine furent établies à la vallée du vau, sur la commune de Chançay vers 1925 sur une surface de 0.60 Hectares.

Son fils Michel, vient au monde le 10 octobre 1929, dans la même cave troglodyte où son propre arrière-grand-père avait vécu.

Dès ses débuts Marcel fait partie des précurseurs qui font de la vente directe une priorité, et malgré sa faible superficie de vigne, il participera notamment la première foire aux vins de Vouvray de 1934.

 

En 1936,

VOUVRAY fait partie des premières appellations en France à être reconnu comme Appellation d’Origine Contrôlée, c’est une victoire très importante pour les hommes comme Marcel qui croient au potentiel et la qualité de leurs vins.

Marcel et de son fils Michel, à force de persévérance et de labeur, font prospérer le domaine familial : La clientèle s’est beaucoup agrandie et le vignoble atteint une superficie de 8.20 Hectares en 1952.

1956,

c’est l’effervescence qui prime au domaine car, Marcel PARIS élabore ses 600 premières bouteilles de Vouvray pétillant. Il voit un avenir pour ce type de vin, la suite lui donnera raison avec aujourd’hui une majorité de fines bulles produits sur l’appellation Vouvray.

Claude, le fils de Michel voit le jour le 08 aout 1959.

La mécanisation se fraye un chemin jusqu'à Chançay, 1963, arrivée du 1er tracteur vigneron au domaine, les chevaux ne se font plus indispensables, les travaux deviennent moins pénibles, le travail du vigneron en est facilité.

Par son organisation et sa vision de son métier, Marcel aura su, en partant d’une base plus que modeste, embellir son outil de travail pour le transmettre à ses descendants, il décède le 28 août 1970 chez lui à la vallée du vau.

En 1974,

les premières pierres d’une longue série sont être posées afin d’ériger d’imposants murs pour contenir d’éventuelles chutes de roches et ainsi consolider les caves du domaine, non seulement pour lui, mais surtout pour les générations futures.

En 1978,

après 2 ans d'étude en viticulture, au tout récent Lycée Viticole d’Amboise, Claude s’installe à son tour sur le domaine familiale lors de l’année 1978, Claude continue alors le projet, commencé par son père : relier toutes les caves du domaine par des tunnels.

Le plus grand fut creusé par Michel et Claude au pic de mineur en 5 hivers, pour une longueur totale de 27 mètres.

Le 31 Aout 1985 Guillaume, le fils de Claude et de Martine, voit le jour.

En 1987,

fin des travaux de construction des murs, les caves sont maintenant sures et adaptées à recevoir les clients pour une visite de cave, qui raconte l’histoire et le travail des différentes générations qui nous ont précédés.

De 1989 à 2000,

le domaine se modernise, les caves étant tout à fait adaptées au niveau de leur taille et de leur architecture, Claude et Michel se concentrent sur l’aménagement des bâtiments extérieurs pour faciliter le travail et sur la modernisation du matériel de vinification pour améliorer la qualité.

Septembre 2000,

Guillaume à choisi sa voie, il ira lui aussi au lycée viticole d’Amboise, 25 ans après son père, pour un BEP et un BAC Professionnel option Vigne et Vin pendant 4 ans.

Par la suite, Guillaume effectue ses stages aux 4 coins de la France (Bordeaux, Alsace, Bourgogne …) afin d’enrichir ses connaissances dans le monde du vin.

 

 

Juillet 2006, l’aventure familiale continue, Guillaume s’installe avec son père.

Le domaine PARIS père et fils compte  aujourd’hui 12 hectares de vigne.