Les terroirs

Le domaine possède une mosaïque impressionnante de terroirs puisque les 12 hectares qui le composent sont partagés en plus de 40 parcelles.

Les Argiles à silex (perruches):

Ces sols, plutôt dure à maitriser lorsque qu’on travaille les sols, donne des raisins qui souvent se tiennent très bien pendant les vendanges et permette de les récolter assez tard dans la saison.

Les vins qui en sont issus sont souvent assez structurés, avec une belle acidité et des caractères minéraux très prononcés. Si les rendements sont autour de 60 Hl par hectares, nous produirons des fines bulles et si le rendement est plus faible, des vins secs voir demi-sec seront produit.

Les Argilo-siliceux :

Ce terroir offre, grâce à l’agile présente en fond, des raisins qui se garderont très bien pendant toute les vendanges tout  en offrant  une chaleur et un coté drainant apporté par cette fois-ci  le sable présent sur toute la surface du sol.

Sol de prédilections pour des vins demi-secs voir moelleux ou liquoreux pour les plus belles arrière-saisons, ce sont uniquement des vins tranquilles avec des sucres résiduels qui seront produits.

Les Bournais-perrucheux:

Ces sols sont un peu plus riches que les précédents et sont un intermédiaire entre les sols limoneux et les sols argileux. Ce sont des sols ou en général, on commence les vendanges puisqu’ils sont exclusivement réservés à la production de fines bulles.

En effet les réserves de ces sols permettent d’obtenir un rendement suffisant autour de 65 HL par hectares, indispensable pour obtenir des fines bulles.

 

Il existe aussi des sols intermédiaires entre tous ceux-là qui ne produisent jamais les mêmes types de vins selon les millésimes.

C’est là ou l’expérience et la qualité du vigneron doivent parler pour tirer la quintessence de cette mosaïque de terroirs.